Lors des menstruations, certaines femmes peuvent ressentir des douleurs liées à cette période qui gênent considérablement leur quotidien. La pilule ou autre hormone peuvent être des solutions. Mais avez-vous simplement pensé à agir sur votre alimentation ou à utiliser des plantes connues depuis toujours, qui aident à lutter contre les règles douloureuses ?

quoi faire en cas de règles douloureuse

Les apports à privilégier en cas de règles douloureuses

La vitamine C, la vitamine B6 et le magnésium sont indispensables au métabolisme des prostaglandines. Accentuer votre alimentation avec ces vitamines vous évitera des carences qui peuvent être la cause de l’inflammation, la nervosité, les sautes d’humeur ou encore la sensibilité des seins. Le calcium lui, aide à réduire les règles douloureuses.

Pour l’alimentation de tous les jours, on vous conseille de privilégier des légumineuses et céréales entières qui apportent glucides lents et fibres alimentaires et permettent ainsi d’éviter l’hypoglycémie et la modification du taux de sérotonine au cerveau. Ainsi vous favorisez la lutte contre les états dépressifs, la tension, l’agitation et la fatigue.

Le fer, de son côté, combattra la fatigue (surtout si vous avez des pertes sanguines abondantes). Et la vitamine E, elle, vous aidera à réduire l’inflammation.

Voici quelques ingrédients qu’on vous recommande :

Céréales à déjeuner riches en fibres (contenant 3 g de fibres par portion et moins de 5 g de sucre), Crème de blé entier, de riz brun et d’orge, Boulgour, riz sauvage, quinoa, orge et millet, Pâtes alimentaires de blé entier, Muffin au son fait maison, Poissons gras (maquereau, saumon, hareng, sardines), Huile et graines de lin ou de chanvre (oméga-3), Lentilles, Pois, Haricots, Noix…

Les produits à éviter pour limiter les règles douloureuses

Certains produits sont en revanche à éviter (ou du moins les limiter si vous ne pouvez pas vous en passer), cela vous permettra dans un premier temps de voir si au cours de vos règles vous vous sentez mieux.

Les sucres, la margarine et les graisses végétales favorisent la production de prostaglandines pro-inflammatoires. La viande rouge a une forte teneur en acide arachidonique. Résultat : cet acide gras est à la source de la prostaglandine et vous augmentez la possibilité d’inflammations !

Le café connu pour être un excitant va augmenter vos douleurs et le stress. Tandis que le sel a tendance à créer ballonnements et rétention d’eau et va favoriser la sensibilité des seins.

Voici quelques ingrédients qu’on vous recommande de ne pas consommer en cas de règles douloureuses :

Pain à la farine blanche (pain tranché, à hamburger ou hot-dog, baguette, croissant, pita, bagel, etc.), Tortilla et croûte à pizza à la farine blanche, Pâtes alimentaires blanches, Couscous, Riz blanc instantané ou précuit, Risotto, Céréales sucrées, Crème de blé commerciale, Fruits en conserve ou en compote, Pomme de terre sans la pelure, Croustilles (de pomme de terre ou de maïs), Bière, Tapioca, Chocolat au lait, Biscuits secs (petits-beurre), Fécule de maïs, Desserts sucrés…

Nos conseils pratiques et naturels pour des règles moins douloureuses

Du côté de la Phytothérapie

  • Avalez 6 capsules par jour (2 matin/midi/soir) d’huile d’onagre (dosées à 500 mg) pendant 3 mois. A l’issue de cette cure, il est très fréquent d’être débarrassée sur le long terme des douleurs prémenstruelles.
  • Prenez matin et soir 15 gouttes de gattilier. Cette plante qui influence l’activité hormonale est utilisée depuis l’antiquité pour apaiser les règles douloureuses et les seins gonflés.
  • Pour la migraine, 15 gouttes matin et soir de grande camomille, qui vous soulagera y compris en prévention (attention : ne confondez pas avec la petite camomille qui blondit les cheveux ou la camomille romaine conseillée en bain oculaire).

Du côte de l’aromathérapie

  • Détendre et réguler votre cycle : deux gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée dans une cuillère de miel deux ou trois fois par jour
  • Douleurs très violentes le premier jour des règles : une goutte d’estragon et une goutte de basilic, toujours dans une cuillère de miel deux ou trois fois par jour.
  • Pour des règles hémorragiques : une goutte de ciste et une goutte de géranium rosat sur un comprimé neutre, à laisser fondre en bouche jusqu’à cinq fois par jour pendant un jour ou deux.

Du côté de nos grand-mères :

Article actualisé en juin 2021 par Bivea