Prévenir les IST avec la digue dentaire

Connaissez-vous la digue dentaire ? Une digue dentaire est un carré de latex mince et souple, totalement imperméable.

Outre son utilisation chez les chirurgiens-dentistes, la digue dentaire est utilisée comme un préservatif pour se protéger des maladies et IST (infections sexuellement transmissibles) lors d’un rapport bucco-génital entraînant un contact avec la vulve ou l’anus du partenaire, comme un cunnilingus.

Se protéger des IST grâce à la digue dentaire

La digue dentaire doit servir pour tout contact buccal avec la vulve ou l’anus du partenaire (comme le cunnilingus ou l’anulingus), en complément du préservatif. Les risques d’IST sont plus ou moins importants selon les périodes (pendant les règles, par exemple) et selon les pratiques.

Au cours d’un cunnilingus ou d’un anulingus, la digue dentaire est le seul moyen d’écarter un maximum de risques d’attraper une infection sexuellement transmissible (IST) tels le VIH, l’herpès génital ou encore l’hépatite A.

Pendant un cunnilingus, mais pas seulement !

Hormis les rapports oraux-génitaux, les préservatifs protègent des IST lors d’un rapport sexuel avec pénétration. Il existe des préservatifs féminins et masculins, à usage unique (qui ne sont donc pas réutilisables). De plus, un moyen de contraception (pilule, diaphragme, stérilet, cape cervicale, implant…), ne protège pas des IST. C’est pourquoi il est important de prendre les bons réflexes pour éviter les IST !

A noter, les préservatifs (féminins et masculins) peuvent être utilisés en complément du diaphragme à taille unique et de tout autre contraceptif.

On utilise la digue dentaire ainsi :

  • Lubrifier la digue dentaire sur un côté à l’aide d’un lubrifiant à base d’eau.
  • Poser le côté lubrifié contre le sexe ou l’anus.
  • Maintenir la digue avec les doigts durant l’utilisation. Attention à ne pas trop la tendre.

Article actualisé en août 2021 par Bivea