Eliminer les mycoses intestinales

Vous souffrez de candidose intestinale  ? Le « Candida albicans », levure la plus fréquemment rencontrée, se retrouve dans 30 % des bouches, 25 % des intestins et 10 % des vagins. Mais lorsque sa population devient quantitativement trop importante, la mycose arrive et les problèmes commencent.

Formes cutanées des candidoses

Dans ces formes cutanées, les lésions touchent les grands plis (on nomme cette pathologie intertrigo) en raison des facteurs de macération et d’humidité. De même, la candidose peut toucher les ongles.

Chez le nourrisson la candidose est assez fréquente. Elle se manifeste en particulier par des lésions anales ou fessières. Elle doit être vite et bien traitée.

Candidose intestinale sous formes muqueuses

Dans ces formes muqueuses, le candida peut se localiser sur l’oropharynx avec, en particulier, le muguet buccal. Celui-ci débute par une rougeur de la muqueuse, qui se recouvre ensuite rapidement d’un enduit blanchâtre. Le muguet est rarement douloureux. Le candida peut aussi envahir l’intestin. Ici, diarrhées, douleurs abdominales et ballonnements constitueront les arguments d’une recherche de candida dans les selles.

Traitement et conseils contre les candidose intestinale :

L’extrait de pépins de pamplemousse est efficace sur plus de 500 souches, sans endommager la flore intestinale ni avoir d’effets secondaires.

Mycose cutanée ou unguéale : appliquer 1 goutte pure 3 fois par jour sur la zone touchée, jusqu’à la guérison.
Mycose vaginale : diluer 5 gouttes dans 1 cuillerée à soupe d’huile de sésame.
Imbiber un tampon hygiénique et l’introduire dans le vagin. Le garder pendant 3 heures, 1 fois par jour pendant 1 semaine.
Mycose digestive : prendre 10 gouttes dans un verre d’eau ou de jus de fruits 100 % pur jus, 3 fois par jour pendant 21 jours, avec un arrêt de 7 jours. En cure de 2 mois.

Article actualisé en mars 2021 par Bivea